Golmod
Accueil La mission Les fouilles Etudes & restaurations Galerie Evénements & Publications Partenaires
La nécropole Xiongnu Le site d'Egiin Gol Le site de Gol Mod Tombe T1 Tombe T20



A l’issue de deux campagnes topographiques, réalisées avec le concours du Centre archéologique européen du Mont Beuvray, il a été possible d’établir la localisation de 387 tombes et de dresser la première carte de la nécropole. De cette approche globale, on a pu déduire une organisation en trois secteurs. Dans chacun d’eux, on remarque plusieurs grands monuments, sans doute des tombeaux de hauts personnages. Dans deux des trois secteurs, les superstructures des tombes sont relativement bien conservées, en particulier dans le secteur nord. C’est donc dans cette zone que les investigations vont d’abord se concentrer. Au cours de sept campagnes seize tombes vont être fouillées dont deux grands monuments.


En ce qui concerne la répartition des différentes sépultures sur les trois secteurs, on note les deux même types d’architecture en surface. Il s’agit soit d’imposants édifices orientés nord-sud à terrasse quadrangulaire avec une allée funéraire soit de tombes circulaires modestes. Dans les deux cas, la superstructure apparente est constituée d’un muret d’enceinte en pierre sèche. Quant aux inhumations proprement dites, elles sont établies à des profondeurs variant de 1,5 m à 18 m en fonction du prestige du défunt.


Deux des ensembles les plus vastes, avec les tombes T1 et T20 ont été entièrement fouillés. Ils semblent avoir été le théâtre de rituels complexes ponctués de dépôts significatifs. Au niveau intermédiaire, vers 10 m de profondeur ont été retrouvés d’abondants restes comprenant des pièces métalliques dont certains émanent de chars. Au niveau inférieur, le cercueil est installé dans une chambre en bois de mélèze formant une double enceinte. Le creusement, autant que la richesse des dépôts, concourent à désigner ces monuments comme dévolus à l’élite xiongu.











Les tombes circulaires, situées dans la mouvance des tombes d’envergure, témoignent d’inhumations dans de simples fosses. Les individus sont placés dans des cercueils en bois en decubitus dorsal, entourés d’un mobilier succinct. Les offrandes de vaisselle, d’armes, arcs, carquois, flèches, pièces de harnachement, mors, aiguilles, peuvent être associés à des restes de faune, le plus souvent déposés dans un coffre spécifique jouxtant la paroi nord du cercueil. L’analyse anthropologique, l’étude de la faune ou du mobilier recèlent de nombreuses informations sur les modes de vie et les circuits commerciaux vers la Chine ou l’Asie centrale au sein de l’immense confédération xiongnu.
site réalisé par multipass