Golmod
Accueil La mission Les fouilles Etudes & restaurations Galerie Evénements & Publications Partenaires
Textiles Anthropologie Archéozoologie Céramologie Fer et alliages cuivreux Or et métaux précieux Perles et pierres dures Etudes et restauration

Nous savons par les textes chinois que les textiles ont joué un rôle important au sein de la société xiongnu. Parmi d’autres biens précieux réunis lors de cadeaux diplomatiques, figuraient les soieries chinoises. Les fouilles de Noïn Ula ont permis dès 1924 de matérialiser ces assertions historiques. A Gol Mod même, une centaine de pièces fragmentaires ont été retrouvées, sans compter les formes minéralisées au contact du mobilier métallique.


Après traitement, ces vestiges ont, pour la plupart, été étudiés au Centre de Recherches et de Restauration des Musées de France, d’autres ont été confiées à la maison Chevalier Conservation. Pour les spécimens les mieux conservés, une fois nettoyés puis consolidés, leur examen à la loupe binoculaire puis au microscope électronique à balayage a notamment permis de préciser le type d’armure et d’identifier l’existence de laine, de soie et de feutre. Certains pigments, tel le cinabre, ont également pu être identifiés. Une meilleure connaissance de la nature de ces textiles devrait conduire à mieux comprendre les échanges internationaux, une problématique comparable à celle de l’étude des perles et des pierres dures.



site réalisé par multipass